Dans le cadre de la mise en œuvre du Pacte National, l’État a fait des concessions avec l’intégration de 2795 ex-combattants répartis comme suit : 2315 militaires dans l’armée, la gendarmerie nationale et dans la garde nationale; 150 policiers; 100 douaniers; 150 agents des eaux et forêts; 180 agents dans les autres administrations civiles…